Cosmo Sonic: Pourquoi Marine Le Pen et le Rassemblement national auraient tort de se réjouir du Relax de François Bayrou – Le HuffPost

François Bayrou innocenté dans l’affaire des assistants parlementaires, un soulagement pour le maire de Pau

Après sept longues années, François Bayrou peut enfin respirer. Le maire de Pau a été relaxé dans l’affaire des assistants parlementaires du MoDem, mettant ainsi fin à un véritable cauchemar judiciaire. Cette décision est perçue comme une bonne nouvelle pour le Rassemblement national, qui espère une jurisprudence similaire dans le cas de Marine Le Pen.

Cependant, il y a des différences majeures entre les deux affaires. Tout d’abord, François Bayrou n’était pas eurodéputé au moment des faits, contrairement à Marine Le Pen. De plus, le préjudice financier est bien plus important dans le cas du Rassemblement national, avec un montant estimé à 6,8 millions d’euros et 27 personnes impliquées.

Ce procès à venir représente un véritable obstacle pour Marine Le Pen, qui risque une amende de 10 millions d’euros, dix ans de prison et une inéligibilité de dix ans. Ces charges pourraient sérieusement compromettre ses ambitions politiques pour les élections de 2027.

Les éléments de l’enquête montrent que Marine Le Pen était au courant de la situation des assistants rémunérés par le Parlement européen travaillant pour son parti. Cela renforce encore davantage l’importance de cette affaire.

La relaxe de François Bayrou au bénéfice du doute soulève des espoirs au sein du Rassemblement national, mais le procès de Marine Le Pen est toujours prévu pour septembre 2024. Le parti prévoit d’interjeter appel et anticipe une décision en appel en 2026, tandis que la possibilité d’un pourvoi en cassation ne serait envisagée qu’en 2028.

READ  Inondation dans le Pas-de-Calais : les habitants sonnés après une nouvelle nuit de pluies diluviennes

Cette affaire judiciaire aura sans aucun doute des répercussions politiques majeures et pourrait remettre en question le succès électoral du Rassemblement national en 2027. Tant que le procès n’est pas terminé, Marine Le Pen aura un long chemin à parcourir pour prouver son innocence et regagner la confiance des électeurs.