Cosmo Sonic : limmunité des anciens fumeurs reste altérée longtemps après larrêt – France Culture

Une nouvelle étude révèle les différences dans l’immunité individuelle

Une récente étude menée par la cohorte Milieu Intérieur de l’Institut Pasteur a mis en lumière les différences dans l’immunité individuelle. En effet, l’immunité se divise en deux types : l’immunité innée, qui se déclenche immédiatement en cas d’infection, et l’immunité adaptative, qui implique des lymphocytes T et des anticorps pour reconnaître et détruire les microbes.

Trois variables ont été identifiées comme étant essentielles pour comprendre ces différences : l’infection passée au cytomégalovirus, un indice de masse corporelle élevé et le statut tabagique. Les anciens fumeurs ont en effet montré une surstimulation des cytokines dans les stimulations immunitaires, ressemblant à celle des fumeurs persistants.

Violaine Saint André, chercheuse à l’Institut Pasteur et auteure de l’étude publiée dans Nature, souligne l’importance de ces découvertes pour comprendre les mécanismes de l’immunité. Cette étude met en lumière l’importance de prendre en compte les différences individuelles dans la réponse immunitaire, ouvrant la voie à de nouvelles pistes de recherche pour améliorer la santé publique.

Pour en savoir plus sur cette étude et ses implications, rendez-vous sur le site de Cosmo Sonic.

READ  Le retour du port du masque au centre hospitalier Léon-Bourgeois de Châlons-en-Champagne