Inquiétudes concernant les suppressions d’emploi liées à la vente de magasins chez Casino

La direction actuelle et future de Casino, ainsi que les syndicats, se sont réunis pour discuter des répercussions de la vente de magasins sur les emplois. Cette rencontre a suscité des craintes parmi les employés quant à d’éventuelles suppressions de poste.

Les repreneurs ont exposé leur projet aux syndicats et ont tenté de les rassurer en affirmant qu’ils conserveraient le siège social de Saint-Étienne. Cependant, ces déclarations n’ont pas réussi à convaincre les syndicats qui demeurent sceptiques.

Selon les informations recueillies, les repreneurs prévoient de se défaire des hypermarchés, supermarchés et entrepôts considérés comme déficitaires. Les représentants des salariés ont indiqué que 52 hypermarchés et 291 supermarchés seraient concernés par ce plan de restructuration.

Lors de cette réunion, des marques d’intérêt de la part de concurrents ont été confirmées, renforçant ainsi les craintes des syndicats quant aux suppressions d’emploi à venir, notamment la possible conversion en franchise de certains hypermarchés.

Outre les conséquences sur les emplois, l’intersyndicale redoute également les répercussions de cette vente sur le siège social de Saint-Étienne, où travaillent actuellement 2 000 personnes. Bien que les repreneurs aient réaffirmé leur volonté de préserver le siège, les syndicats restent sceptiques quant à cette promesse.

Afin de mener à bien ce projet de vente, les repreneurs envisagent de l’étaler sur une période d’un an. Un calendrier de rendez-vous a d’ailleurs été établi avec les syndicats pour discuter de l’évolution de la situation.

Face à ces annonces, l’intersyndicale prévoit de se réunir prochainement afin de discuter des prochaines actions à entreprendre. Pour le moment, ni les repreneurs ni la direction actuelle n’ont répondu aux demandes de commentaires.

READ  Les accords commerciaux post-Brexit signifient que les entreprises ne profiteront pas des avantages du port franc | Secteur manufacturier

Cette réunion entre la direction actuelle et future de Casino, ainsi que les syndicats, suscite donc de nombreuses inquiétudes quant aux suppressions d’emplois liées à la vente de magasins. Les syndicats demeurent sceptiques quant aux garanties données par les repreneurs et prévoient de prendre des mesures pour défendre les intérêts des employés.