RestART Beyrouth accueillera du 26 septembre au 2 octobre trois experts suisses de la Haute école d’art et des sciences appliquées de la Suisse italienne (SUPSI) pour une mission d’expertise sur la restauration et la conservation du Palais Sursock (Beyrouth). Cette mission a pour objectif d’évaluer les dégâts après l’explosion du 4 août 2020 et d’identifier les compétences et connaissances nécessaires à la campagne de restauration. Il est également prévu de développer un programme d’échange entre l’université suisse et les universités libanaises dans le domaine de la restauration.

Depuis le 4 août 2020, des initiatives spontanées et simultanées sont organisées entre le Liban et la Suisse. Par conséquent, RestART Beirut a été créé pour aider dans son domaine particulier de restauration et de préservation des collections et pour favoriser l’écosystème artistique en réunissant des approches traditionnelles et contemporaines.

Faisant partie de la Fondation Roi Baudouin, RestART Beirut est fortement sponsorisé par Europa Nostra (Fédération européenne pour le patrimoine culturel). Le premier projet de RestART Beirut concerne la réhabilitation des collections du Palais Sursock.

Le Sursock Palace étant une propriété privée, RestART Beirut a participé avec l’accompagnement et l’accompagnement de ses propriétaires pour créer la fondation qui portera le projet de le transformer en un centre culturel, incluant un musée privé ouvert au public.

Dans ce cadre, l’université suisse SUPSI a été identifiée comme le premier partenaire pour réaliser la mission d’expertise sur les surfaces décoratives.

Étant donné que la Suisse offre une diversité d’expertises en matière de conservation et de restauration du patrimoine culturel, un partenariat avec l’Ambassade de Suisse semblait évident. En outre, la Suisse a distribué plus de 6 millions de francs suisses dans sa réponse immédiate à la terrible explosion, principalement axée sur l’éducation et la santé.

Cette mission est la première phase d’un projet à plus long terme. Il est prévu de développer un programme d’échange pour impliquer les étudiants dans des stages et des écoles d’été. Cette perspective d’échanges bilatéraux entre les universités suisses et libanaises profitera à tous de manière complémentaire.

Conscient du contexte politique, économique et sanitaire complexe, RestART Beirut, par sa collaboration, souhaite contribuer aux efforts collectifs.

READ  La réponse dévastatrice de Lionel Messi