L’approbation du format remanié de la Ligue des champions est au point mort alors que les clubs d’élite cherchent un plus grand contrôle sur la vente des droits commerciaux et de diffusion à la compétition de football européenne d’élite.

L’UEFA devrait profiter d’une réunion du comité exécutif mercredi pour ratifier l’extension de la phase de groupes de 32 à 36 équipes, de six à 10 tours de matches à partir de 2024.

Il existe un large accord entre les clubs européens et les ligues nationales sur le nouveau format après des années de différends, mais des questions subsistent sur la manière de collecter et de répartir les revenus de la Ligue des champions.

L’UEFA doit élaborer un cadre avec l’Association des clubs européens pour créer une joint-venture pour vendre les droits de la Ligue des champions, a déclaré mardi une personne au courant de la situation à l’Associated Press.

Les clubs n’auront leur mot à dire que dans le marketing et les ventes de droits télévisés de la compétition, laissant l’UEFA contrôler les aspects sportifs et de gouvernance, a déclaré la personne sous couvert d’anonymat pour discuter de conversations confidentielles.

Il s’agit d’une tentative de l’UEFA d’éviter les appels privés d’anciens champions d’Europe, dont le Real Madrid, Barcelone et Manchester United, pour former une compétition séparatiste largement fermée qu’ils contrôleraient.

L’UEFA souhaite une garantie de revenus minimum pour protéger sa situation financière, tout en prenant une réduction de 6,5% des liquidités générées par la joint-venture qui remplacerait l’agence basée en Suisse TEAM Marketing, qui détenait les droits exclusifs à l’UEFA de vendre les champions Ligue. depuis 1992.

READ  Comment regarder l'Angleterre U21 contre la Suisse, le Portugal et la Croatie - Détails de la télévision et diffusion en direct

La Ligue des champions partage actuellement près de 2 milliards d’euros (2,4 milliards de dollars) chaque saison entre 32 clubs, se divisant en huit groupes de quatre pour commencer.

Le nouveau format ajoutera 100 matchs lors de la création d’une ligue de qualification unique de 36 équipes, ajoutant quatre clubs supplémentaires à partir du format actuel. L’ECA souhaite que deux places soient réservées aux clubs avec un classement élevé de l’UEFA, ou “ coefficient ”, basé sur des résultats historiques, après avoir échoué dans leur tentative de faire de la Ligue des champions une compétition où jusqu’à 24 places étaient assurées en permanence.

Cela garantirait 10 matchs pour chacune des 36 équipes, contre 10 adversaires différents avec des horaires équilibrés basés sur les graines. Le format actuel consiste en six matchs de groupe contre trois adversaires. Les huit meilleures équipes passeraient en huitièmes de finale. Les 16 meilleures équipes suivantes entreraient dans un bris d’égalité de deux matchs pour compléter le groupe. Le tournoi jouerait également pour la première fois des matchs de jeudi qui étaient auparavant réservés à la Ligue Europa.

Alors que la compétition de deuxième niveau devrait rester à 32 équipes, elle devrait également adopter une variante du format «Swiss System» des tournois d’échecs. Le nombre de tours de la phase de groupes passerait donc de six à huit.

L’UEFA a confirmé que l’avenir des compétitions interclubs à partir de 2024 sera toujours débattu lors de la réunion du comité exécutif de mercredi. “Cependant, toute décision officielle à ce sujet ne sera prise que lors de la prochaine réunion du comité exécutif de l’UEFA le 19 avril, afin de finaliser les discussions en cours”, a déclaré l’instance dirigeante dans un communiqué.

READ  Camavinga très confortable pour son bizutage, Upamecano un peu moins

Le président des ligues européennes, Lars-Christer Olsson, a déclaré la semaine dernière qu’il avait reçu “des garanties qu’aucun club ne reprendra les compétitions interclubs de l’UEFA” lors d’un entretien avec la direction de l’instance dirigeante.

“Ce sont des compétitions de clubs de l’UEFA et ils auront toujours le dernier mot”, a déclaré Olsson. “Cela n’est remis à aucun autre organe pour la prise de décision.”

(Cette histoire n’a pas été modifiée par le personnel de Devdiscourse et est automatiquement générée à partir d’un flux syndiqué.)