Compte personnel de formation : une « participation forfaitaire » prévue par le gouvernement en 2024

Le ministre de l’économie Bruno Le Maire a récemment annoncé un plan visant à réaliser des économies d’un montant de 10 milliards d’euros. Parmi les mesures prévues, une participation forfaitaire des salariés au compte personnel de formation (CPF) sera mise en place à partir de 2024, sous la direction de Thomas Cazenave.

Cette initiative vise à générer 200 millions d’économies dès cette année, sur un total de 2 milliards. En cette période financière difficile, cette mesure est jugée juste et nécessaire par le gouvernement. Un décret est prévu pour le mois d’avril afin de concrétiser la participation forfaitaire au CPF.

Le CPF, créé en 2014 et réformé en novembre 2019, permet aux salariés de bénéficier de formations professionnelles. Cependant, des tensions ont été provoquées par la proposition d’un amendement en décembre 2022 visant à faire contribuer financièrement les salariés en formation.

Par ailleurs, les prévisions de croissance de la France pour 2024 ont été revues à la baisse, passant de 1,4% à 1%. L’objectif du gouvernement est d’économiser 10 milliards d’euros sur les finances publiques, sans augmenter les impôts et en réduisant les dépenses de fonctionnement des ministères.

Les 5 milliards d’euros restants seront recouvrés sur les politiques publiques, notamment en réduisant l’aide publique au développement et le dispositif MaPrimeRénov’. Des économies de quelques dizaines de millions d’euros sont également prévues grâce à la contribution des opérateurs de l’État.

READ  Apple met à jour ses iPhones pour être compatibles avec la 5G de Free, Orange, SFR et Bouygues