Le Vendée Globe 2020-2021 a de nouveau changé de leader jeudi. Dans le classement communiqué à 12 heures, c’est le britannique Alex Thomson qui apparaît en tête de la flotte, devant Benjamin Dutreux et Thomas Rettant. Découvrez les positions des bateaux en direct grâce à la cartographie de la régate et toutes les actualités des participants.

Vendée Globe 2020-2021: l’actualité du jour

  • Les positions de classement sont décidément fragiles au départ du Vendée Globe, qui n’a cessé de changer de leader depuis le début. A 12 heures du soir ce jeudi 12 novembre 2020, c’est Alex Thomson (Hugo Boss) qui occupe le poste de leader, qui était encore occupé ce matin par Jean Le Cam. La classification
  • Un premier poste auquel Jérémie Beyou (Charal), annoncé comme l’un des grands favoris de cette neuvième édition avant le départ, a déjà démissionné. Victime de plusieurs avaries dans la nuit de mardi à mercredi, le skipper français a décidé de retourner aux Sables d’Olonne pour réparer son bateau. Même si vous avez toujours la possibilité de partir sans être rétrogradé (il est prévu le vendredi soir en Vendée et devra retourner à la mer avant le 18 novembre à 14h20). Actualités en direct
  • Fabrice Amedeo (Newrest – Art & Fenêtres), qui a également dû faire demi-tour dimanche soir à cause d’une bougie endommagée, a quitté les Sables d’Olonne mercredi soir. Les positions des navires sur la carte.

12:46 – Rugissement d’inquiétude face à une dépression tropicale imminente

Thomas Rouillard, actuellement troisième du classement, a donné plus tôt des nouvelles vidéo de son bateau LinkedOut. Tout va bien à bord, je commence à retrouver le rythme très lentement (…) Ce qui m’inquiète, c’est la dépression tropicale qui est juste devant nous », dit-il notamment.

12h30 – Roura: “Je ne veux pas casser le navire”

Alan Roura, actuellement 15e au classement du Vendée Globe, s’est exprimé ce matin, évoquant notamment les conditions météorologiques difficiles à venir: «Nous voilà de nouveau tous dans une grande poche, les deux flottes se retrouvent et demain Je vais devoir faire face à un système compliqué. Je regarde différents fichiers météo, mais ils semblent tous d’accord: prenons de la vitesse! En ce moment, je suis censé faire 15 nœuds et 23 nœuds. Imaginez quand le vent moyen est annoncé c’est “seulement” 40 nœuds … Je ne me sens pas très à l’aise avec ce système, je n’ai pas envie de casser le bateau, il faudra être bon! J’y ai pensé toute la nuit, un petit questionnement ne fait jamais de mal, non? ” .

12h11 – Qualifications à 12h, Thomson prend le relais

Désigné comme l’un des principaux favoris de ce Vendée Globe 2020-201, le Britannique Alex Thomson est bien là: il apparaît même pour la première fois en tête du classement, ce jeudi, avec le score de 12h:

11h21 – Cousin: “J’ai encore du mal à réaliser que je suis dans le Vendée Globe”

Manuel Cousin (Groupe Sétin), actuellement en 21e position au classement, profite de sa première apparition en Vendée Gobe, comme il le confiait ce matin lors de la séance: «Il a fallu deux jours pour se mettre au courant. Il a fallu digérer cela. Départ du Vendée Globe. C’était un départ spécial, être repoussé dans le brouillard. On avait vraiment tout! Mais c’était un bon départ, on a su en profiter, on n’était pas sur le dur tout de suite et la nuit c’était plus facile. Ça m’a pris. un ou deux jours je m’en rends compte et toutes les émotions s’en vont. Je vais bien là dans la salle de bain, tout va bien à bord. Je prends mes qualifications mais je suis content d’être là, tant que ça dure. J’ai encore du mal à réaliser que je suis en Vendée Globe. On en parle depuis si longtemps, on avait cet objectif mais je devais le faire. Difficile de me projeter dans 2 ou 3 mois. Je le prends jour après jour en regardant la météo. “

11h06 – Alex Thomson envoie un message de soutien à Beyou

Comme Charlie Dalin, le capitaine britannique a pensé à Jérémie Beyou, contraint de faire demi-tour et de réparer son navire. «Désolé Jeremy, j’espère que vous pourrez résoudre le problème et vous remettre sur les rails», a-t-il déclaré dans sa dernière vidéo:

10h54 – Beyou parlera cet après-midi

Sans doute très marqué par son retour forcé aux Sables d’Olonne (qu’il attendait en Vendée vendredi), Jérémie Beyou donnera sans doute un peu plus de détails sur l’état de son navire et son état d’esprit cet après-midi, dans la con La raison du programme Vendée Live dans lequel il interviendra, entre 12h30 et 13h00.

10h49 – Le Diraison: “Le reste sera à nouveau très compliqué”

Stéphane Le Diraison (Time For Oceans) a également pris la parole lors de la cinquième session d’aujourd’hui. Le moral est élevé pour l’employeur français. “Je vais bien, dit-il ce matin. Au moment où nous avons appelé, je vois qu’il y a un gros changement de vent que je vais devoir manœuvrer rapidement. C’est le reflet dès le départ de la course: il y a beaucoup de choses à faire. C’est intéressant mais assez exigeant (. ..) Je me sens bien, je suis très heureux de reprendre seul le rythme de l’océan. Je commence seulement maintenant à me rendre compte que j’ai fait le tour du monde. Il y a encore beaucoup de fatigue alors j’ai profité du fait que la nuit était un peu plus calme pour tenter de récupérer le plus possible (…) Là encore ce sera très compliqué: il y a une succession de dépression à surmonter. Je pense que pendant trois jours il y aura de nombreuses opportunités à profiter et des écueils à éviter. »La Diraison occupe le poste 18e au classement du Vendée Globe dans le dernier score rapporté à 9h.

10:37 – Charlie Dalin satisfait de son début de carrière

Le skipper d’Apivia a également évoqué son bon départ dans le Vendée Globe ce matin: “Hier soir, j’étais leader du groupe de tête et une partie de la nuit. Tant mieux! Cela signifie que ça va bien pour moi. Pour l’instant, non. J’ai beaucoup à m’inquiéter et j’espère ne pas en avoir en le disant. Tant que ça dure! J’essaye de trouver mon rythme entre aller vite et préserver le bateau, casser les manœuvres pour éviter les risques. Depuis le début, nous sommes dans des conditions particulières, nous ne l’avons pas encore “Nous avons su exploiter le potentiel des foilers. J’espère qu’une fois Theta (ndlr: le nom de la tempête tropicale qu’il annonce) passé, nous pourrons profiter des conditions les plus favorables pour nos bateaux à foils.”

10:29 – Dalin “de tout mon coeur” avec Beyou

Charlie Dalin, qui a bien démarré le Vendée Globe à bord de son bateau Apivia, a profité des vacances de 5 heures du matin pour adresser quelques mots d’encouragement à Jérémie Beyou: «Je suis bien placé pour connaître l’engagement que nos projets impliquent pour l’employeur, l’équipe, les partenaires … Ce sont des années de travail, de réflexion et c’est sûrement quelque chose que l’on ne peut souhaiter à personne. Ça m’a fait un nœud dans le ventre quand j’ai appris la nouvelle. Je suis très excité par Jeremy et son équipe. “

10:23 – Des nouvelles de Jérémie Beyou

Jérémie Beyou, contraint de retourner aux Sables d’Olonne pour réparer son bateau, ne s’est pas encore exprimé après ce coup dur mais le directeur technique du Charal Sailing Team, Pierre-François Dargnies, s’est exprimé hier sur le site officiel de l’équipe. «Cela a commencé vers 14 heures mardi quand une poulie de renvoi de lame s’est cassée, mettant un peu de carbone partout dans la cabine, a-t-il expliqué. Jeremy a dû faire une petite réparation, est monté dans le bateau pour préparer tout ça, et pendant qu’il était à l’intérieur, il a heurté quelque chose. Au déplacement, le bateau empannait, s’est retrouvé de l’autre côté, puis s’est rendu compte que le gouvernail tribord était un peu endommagé. Il a décidé d’attendre le passage de l’avant de nuit pour commencer les réparations à la barre, tournez ce matin en attendant l’aube pour pouvoir commencer cette réparation, mais au bout de quelques heures, le pataras tribord (câble qui soutient le mât par l’arrière ) a été cassé, sûrement, car le retour de la lame, qui avait cassé, est proche du pataras, les fragments de carbone doivent l’avoir coupé (…) Avec un point de référence déchiré, un gouvernail endommagé, sachant que c’est possible qui a également touché le foil, et une pataras cassée, ça faisait beaucoup pour une troisième journée de course (…) On a un gouvernail de rechange, donc ce n’est pas un problème, et pour le reste, tout dépendra de l’ampleur dommage exact, évidemment nous ferons de notre mieux pour réparer le bateau le plus rapidement possible et permettre à notre skipper de partir. Pour rester dans la course, Jérémie Beyou a jusqu’au mercredi 18 novembre à 14h22 pour franchir la ligne de départ.

LIRE LA SUITE

Vendée Globe 2020-2021: informations utiles

Découvrez le classement et les différences entre les participants du Vendée Globe, à 12h, ce jeudi 12 novembre 2020:

  1. Alex Thomson (Hugo Boss)
  2. Benjamin Dutreux (OMIA – Family of Water), à 6,09 nm
  3. Thomas Rouillard (LinkedOut), à 8,2 nm. Le classement complet sur le site officiel

La direction de course propose un classement tous les jours à 5h, 9h, 12h, 15h, 18h et 22h Rappelons que l’originalité du Vendée Globe réside dans le fait qu’il s’agit d’un tour du monde sur voilier seul, sans arrêt et sans assistance. En d’autres termes, aucun des participants ne peut embarquer une autre personne sur son bateau, sauf en cas d’urgence (mais le concurrent secouru quitte le classement). Les plaisanciers ne peuvent pas non plus mettre les pieds à terre, mais en cas de problème, ils peuvent retourner aux Sables d’Olonne (Vendée) et franchir la ligne de départ, le tout dans les dix jours suivant le départ. Enfin, il est impossible de bénéficier d’une assistance médicale ou technique. Si tel est le cas, le navigateur se dégrade également.

Suivez en direct les positions des skippers et de leurs bateaux, tout au long de ce Vendée Globe, grâce au plan de course:

Le parcours du Vendée Globe correspond à un tour du monde d’ouest en est. Le départ se fait depuis la baie des Sables d’Olonne, puis les concurrents descendent par l’océan Atlantique du nord au sud, laissant le cap de Bonne-Espérance, le cap Leeuwin, le cap Horn à bâbord et, à tribord, le continent antarctique. Puis les participants remontent l’Atlantique du sud au nord et la finale se joue également dans la baie des Sables d’Olonne. Au total, l’itinéraire théorique équivaut à 24 394 milles, ce qui correspond à environ 39 250 kilomètres.

Pour valider leur inscription à cette neuvième édition du Vendée Globe, les participants devaient déposer une candidature au plus tard le 1er novembre 2019 puis valider leur qualification (obtenue par les skippers ayant réalisé l’une des courses suivantes: la Vendée Globe ci-dessus, la Route du Rhum 2018, la Transat Jacques Vabre 2019, la Transat 2020, New York Vendée 2020). Enfin, 33 ont pris le départ de la course:

  • Fabrice Amedeo (Newrest – Art et vitrines)
  • Romain Attanasio (pur)
  • Jérémie Beyou (Charal)
  • Arnaud Boissières (La Mie Caline – Artisans Artipôle)
  • Samantha Davies (Initiatives-Coeur)
  • Jean Le Cam (Yes We Cam)
  • Miranda Merron (Campagne française)
  • Maxime Sorel (V et B – Mayenne)
  • Pip Hare (Médaillon)
  • Giancarlo Pedote (Groupe Prysmian)
  • Yannick Bestaven (maître coq)
  • Charlie Dalin (APIVIA)
  • Clarisse Crémer (Banque Populaire)
  • Kevin Escoffier (PRB)
  • Thomas Ruyant (Advens for Cybersecurity)
  • Benjamin Dutreux (Famille de l’eau)
  • Alexia Barrier (4 ma planète)
  • Louis Burton (Office Valley 2)
  • Didac Costa
  • Manuel Cousin (Groupe Sétin)
  • Sébastien Destremeau (FaceOcean)
  • Clément Giraud (Vol)
  • Boris Hermann (Maliza II – Yacht Club de Monaco)
  • Ari Huusela (Ariel 2)
  • Isabelle Joschke (MACSF)
  • Stéphane Le Diraison (Heure des océans)
  • Alan Roura (L’usine)
  • Damien Seguin (Groupe Apicil)
  • Kojiro Shiraishi (DMG Mori)
  • Sébastien Simon (Arkea Paprec)
  • Alex Thomson (Hugo Boss)
  • Armel Tripon (L’Occitane en Provence)
  • Nicolas Troussel (Corum l’Epargne)
READ  Real Madrid | Real Madrid