Alex Lee, professeur agrégé de communication, de médias et de design à l’Université Clarkson, présentera en première mondiale son nouveau projet de réalité virtuelle, intitulé « The Fold », à Paris, en France, du 5 au 8 mai lors des Rencontres Internationales Paris/Berlin New Cinema and Contemporary Art Festival.

Dans le volet « VR Lab » du festival, The Fold sera présenté avec dix autres œuvres d’art en réalité virtuelle qui interrogent nos principes de réalité, nos perceptions diurnes et nos représentations quotidiennes. Alex représentera les États-Unis dans cette formation.

« The Fold » est un film interactif non linéaire et un jeu d’art basé sur la réalité virtuelle qui implique des pièces avec des portes qui contiennent un concept qui se replie dans d’autres pièces avec des portes. Inspiré de la nouvelle de Jorge Luis Borges « Le jardin aux chemins qui bifurquent », ce projet « évasion de la chambre » basé sur la réalité virtuelle met en lumière les similitudes et les différences des techniques par rapport à la philosophie occidentale (épisode I) et orientale (épisode II ). incluant la littérature structuraliste et surréaliste, les corps sensibles, la métaphysique, les mathématiques, l’objet virtuel, le bouddhisme, les principes zen, le Qi (氣), et problématise l’affirmation de la technique, de ses résultats et des technologies comme anthropologiquement universelles dans le cadre de la VR, de l’IA, de la 3D animations et jeux vidéo.

Lors de cet événement, Alex présentera ‘Episode I’ qui implique cinq portes présentées en réalité virtuelle avec les noms suivants : les Portes, le Pli, la Grille, les Méridies et la Grotte.

READ  L'équipage du Soyouz MS-17 lance un vol `` ultra-rapide '' sur deux orbites vers la station spatiale

« Mon travail est une enquête sur les possibilités des images numériques dans un monde de plus en plus technique et automatisé. Née à l’origine de la théorie esthétique, ma pratique se concentre sur l’emploi créatif de l’artifice et de l’immatérialité dans l’image numérique », a déclaré Lee. « Je considère l’image numérique par rapport à l’expression « image technique » du philosophe Vilem Flusser dans laquelle la photographie et la reproduction mécanique annonçaient de nouvelles formes d’expérience et de connaissance perceptives. Nous vivons à l’ère numérique de «l’élite de l’imagerie technique» dans laquelle des appareils matériels et logiciels techniques de plus en plus complexes sont utilisés pour l’acquisition et la diffusion des connaissances. Les produits de ces dispositifs techniques se retrouvent souvent dans mon travail de manière expressive, en sélectionnant des sources issues de la science, de la science-fiction, des mathématiques, de la physique et de la modernité ».

Lee est un artiste qui utilise l’animation 3D, les moteurs de jeu, les plateformes de réalité virtuelle/augmentée/immersive, l’apprentissage automatique et le potentiel des technologies de simulation pour étudier les modes contemporains de représentation, d’artifice et d’imagerie technique, en organisant des concepts au sein de la science. , science-fiction , physique, philosophie et modernité. Il a obtenu son BFA (2005) et son MFA (2009) à la School of the Art Institute of Chicago aux États-Unis.

Il y aura une retransmission en direct sur le site des Rencontres Internationales Paris/Berlin à l’adresse art-action.org/site/en/prog/22/paris/prog_live.php