Samedi à 9h du check-in, Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) était toujours leader du Vendée Globe, comme cela s’est déjà produit vendredi soir. Mais le Nazairien voit son premier poursuivant, Charlie Dalin, approcher. Alors que Bestaven avait 57,5 ​​milles marins d’avance sur le navire Apivia hier soir, l’écart n’est plus que de 45,4 milles ce matin (84,1 km).

La distance entre les deux navires s’est rétrécie ces dernières heures: Bestaven avait encore 109,4 milles d’avance il y a 24 heures. Dalin, leader du tour du monde en solitaire sans escale ni assistance pendant près de trois semaines, n’est pas loin de regagner son trône alors que les dirigeants naviguent vers le sud en Nouvelle-Zélande.

La troisième place est toujours détenue par Thomas Rettant (LinkedOut), qui était samedi matin à 149,5 milles nautiques, après plusieurs journées difficiles, liées à la réfection d’une voie navigable impressionnante. Jean Le Cam (Oui, nous Cams!), Quatrième, est beaucoup plus loin, à 375,6 milles. Dans le top 10, Benjamin Dutreux (Omia – Water Family) a pris la septième place de Louis Burton (Bureau Vallée 2) hier soir. Le Nordiste est à 435,2 milles du leader.

Le classement (samedi à 9h):

1. Yannick Bestaven (Maître CoQ IV), à 11 344,3 milles marins de l’arrivée

2. Charlie Dalin (Apivia), à 45,4 milles du leader (84,1 km)
3. Thomas Rouillard (LinkedOut), 149,5 miles
4. Jean Le Cam (Yes We Cam!), 375,6 miles

5. Boris Herrmann (SeaExplorer – Yacht Club de Monaco), 608,8 miles

6. Damien Seguin (Groupe Apicil), à 427,4 milles
7. Benjamin Dutreux (Omia – Water Family), 700 km

READ  La discrimination d'accent sera-t-elle bientôt supprimée? Un projet de loi approuvé jeudi à l'Assemblée

8. Louis Burton (Bureau Vallée 2), à 475,5 miles

9. Isabelle Joschke (MACSF), 492,2 miles 10. Giancarlo Pedote (Prysmian Group), 529,2 miles Le jury international a récompensé à 16h15 Jean Le Cam, à 10h15 à Yannick Bestaven et 6h00 à Boris Herrmann pour avoir participé à la recherche et au sauvetage de Kevin Escoffier. Ces heures seront déduites de votre chronomètre à votre arrivée aux Sables-d’Olonne. Le score en miles nautiques ne prend pas en compte ces bonus, exprimés en temps.