Peu importe où quelqu’un a terminé, l’histoire serait écrite aux Championnats du monde Ironman à St. George, Utah samedi, car c’était la première fois que l’événement avait lieu en dehors d’Hawaï.

Kristian Blummenfeld s’est assuré que deux éléments de l’histoire se produisaient.

Le Norvégien a été la première personne à franchir la ligne d’arrivée samedi, terminant avec un temps de 7:49:16 et devenant ainsi la première personne à remporter à la fois une médaille d’or olympique et une médaille d’or Ironman à moins d’un an d’intervalle. aux Jeux d’été de Tokyo en juillet dernier.

Blummenfeld, 28 ans, a gagné par presque exactement cinq minutes samedi, un écart bien plus grand que tout autre finaliste du top 10 par rapport à son deuxième plus proche.

Le Canadien Lionel Sanders (7:54:03) a battu le Néo-Zélandais Braden Currie (7:54:19) pour la deuxième place.

Chez les femmes, la Suissesse Daniela Ryf a poursuivi sa domination du sport en remportant son sixième championnat du monde avec un temps de 8:34:59.

La Britannique Kat Matthews (8:43:49) et l’Allemande Anne Haug (8:47:03) ont respectivement terminé deuxième et troisième.

Les Américains se sont classés quatrièmes chez les hommes et chez les femmes, Chris Leiferman terminant en 7:57:51 chez les hommes et Utahn Skye Moench terminant en 8:55:21 chez les femmes.

L’événement de samedi, officiellement intitulé itération 2021, s’est tenu pour la première fois en dehors d’Hawaï en raison de l’incertitude liée à la pandémie à Hawaï, mais l’itération 2022 aura lieu en octobre à Hawaï.

READ  Jérôme Rothen: "Hatem Ben Arfa aux Girondins n'est pas une bonne idée" - Girondins