Bug Bounty Suisse lance la première plateforme suisse de piratage éthique. Microsoft fournit à la start-up l’infrastructure et l’expertise nécessaires.

Microsoft soutient Bug Bounty Suisse dans la création de la première plateforme suisse de bug bounty. Dans le cadre du programme Microsoft for Startups, la société basée à Lucerne a accès à l’expertise de spécialistes Microsoft. En outre, vous pouvez exploiter votre plate-forme en utilisant une technologie de pointe dans les centres de données suisses de Microsoft.

Les programmes de bug bounty servent d’intermédiaire entre les pirates éthiques et les organisations pour découvrir les vulnérabilités des systèmes informatiques. «Malheureusement, cette pratique est encore très rarement utilisée en Suisse», explique Florian Badertscher, directeur technique de Bug Bounty Suisse. Avec l’aide de Microsoft, la startup construit désormais le centre suisse de collaboration avec les hackers éthiques. «Le soutien de Microsoft nous amène un pas décisif vers notre objectif de rendre les programmes de bug bounty facilement accessibles à toutes les organisations et entreprises suisses», souligne Sandro Nafzger, PDG de Bug Bounty Suisse.

vidéo Youtube

Coopération stratégique avec le NCSC

Certaines entreprises suisses comptaient déjà sur l’utilisation de pirates éthiques pour protéger leurs systèmes. Mais les plates-formes utilisées à cet effet proviennent toujours d’outre-mer. Cependant, en particulier dans le secteur public et les industries réglementées, une localisation des données en Suisse est souvent une exigence obligatoire.

Pour cette raison, Bug Bounty Suisse a également récemment entamé une collaboration stratégique avec le National Center for Cyber ​​Security (NCSC). En conséquence, Florian Schütz soutient la startup au sein du conseil consultatif en tant que délégué fédéral à la cybersécurité et responsable du NCSC.

READ  Zinedine Zidane laisse aller ses vérités

Cybersécurité: le défi central de l’ère numérique

Thomas Winter, chef de file et membre de la direction de Microsoft Suisse, se réjouit de cette coopération: «La cybersécurité est le défi central de l’ère numérique. Sans cela, les droits humains les plus fondamentaux tels que la vie privée ne peuvent exister. «Par conséquent, une partie de la mission de Microsoft est de soutenir des entreprises comme Bug Bounty Suisse qui permettent aux autres d’être plus sûrs. «La volonté de Microsoft en matière de sécurité, de transparence, de confidentialité et de confiance correspond parfaitement à notre mission», ajoute Florian Badertscher. “C’est pourquoi nous avons rejoint Microsoft pour les startups.”