Une brosse à dents électrique conçue par deux Français en 2017 rencontre un tel succès qu’ils investissent 12 millions d’euros dans une usine près de Lyon pour la produire.

Le Y-Brush ressemble à un protège-dents de sport mais a des poils à l’intérieur.

Les utilisateurs mettent du dentifrice sur les poils, puis placent la brosse en Y sur leurs dents avant de l’allumer.

Il ne faut que cinq secondes pour nettoyer toutes les dents qu’il touche, avant que la brosse ne tourne pour nettoyer les dents de l’autre mâchoire.

Inspiré par la vitesse

Benjamin Cohen, qui a eu l’idée, a déclaré : « J’ai toujours détesté les brosses à dents et le temps qu’il faut pour se nettoyer les dents avec.

« Je pensais qu’il devait y avoir un moyen de faire progresser la technologie, qui n’a pas beaucoup changé en 500 ans. »

ventes rapides

La Y-Brush a été mise en vente en 2020, en vendant 20 000 la première année malgré un coût de 80 €.

L’entreprise, FasTeesH, espère dépasser la barre des 100 000 d’ici 2022.

Les têtes de brosse à dents durent six mois et les remplacements commencent à 35 €.

La firme affirme que la brosse est 21 % plus efficace qu’une brosse manuelle pour réduire la plaque dentaire et 75 % meilleure que les brosses à dents électriques oscillantes pour réduire l’inflammation des gencives.

Articles Similaires

Pourquoi aller chez le dentiste en France est une loterie

Que puis-je faire si je reçois de mauvais soins dentaires en France ?

L’annonce comique d’une ville française pour trouver un dentiste met en évidence un problème plus large

READ  Pierre Dunoyer crée des peintures lyriques pleines de couleur et de mouvement. Jetez un coup d'œil à l'intérieur du studio baigné de lumière de Paris