Les agriculteurs poursuivent leurs blocages à Lyon pour protester contre l’inaction du gouvernement en réponse à leurs revendications. Malgré cela, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, affirme qu’il ne permettra pas aux tracteurs de pénétrer dans la ville. Les agriculteurs prévoient de se rapprocher de Lyon afin d’exercer une pression maximale sur le gouvernement. Dans cette optique, les agriculteurs de l’Ain ont également rejoint les blocages aux abords de Lyon, en se concentrant principalement sur le péage de Villefranche-sur-Saône.

Par ailleurs, de nouvelles annonces du Premier ministre Gabriel Attal sont attendues aujourd’hui, aux environs de midi. Les agriculteurs continuent également de bloquer le péage de l’A43 à Saint-Quentin-Fallavier, et cette situation pourrait perdurer jusqu’à lundi.

Les points de blocages majeurs incluent l’autoroute A6, l’autoroute A7-M7 et l’autoroute A43. Les agriculteurs exigent toujours des réponses concrètes à leurs demandes. Ils reprochent au gouvernement de ne pas prendre en considération leurs revendications concernant les prix des produits agricoles, les charges trop élevées et la concurrence déloyale avec les importations.

Cette mobilisation des agriculteurs s’inscrit dans un mouvement de colère plus large visant à mettre en évidence les conditions difficiles auxquelles ils sont confrontés, ainsi que leur mécontentement face à l’inaction du gouvernement. Les agriculteurs attendent avec impatience des mesures concrètes pour améliorer leur situation et garantir leur avenir.

READ  « Il faut savoir raison garder », répond Macron sur Hanouka à lÉlysée