La photo du bureau de Pascal Smet.

Un bâtiment emblématique de Bruxelles qui servait auparavant de Royale Belge sera transformé en un espace multifonctionnel comprenant un restaurant, un hôtel et un club de sport, selon un communiqué de presse de Pascal Smet, secrétaire d’État bruxellois à l’Urbanisme et au Patrimoine.

Le bâtiment en forme de croix a été conçu par l’architecte belge René Stapels et l’architecte français Pierre Dufau, et construit entre 1967 et 1970.

C’était à un moment donné le domicile de la compagnie d’assurance Royale Belge, mais il a été vendu en 1999 et à nouveau en 2017.

Il était censé abriter l’ambassade des États-Unis, mais lorsque le bâtiment n’a pas pu être modifié pour inclure du verre pare-balles plus lourd sans changer fondamentalement l’aspect unique de la structure (ce que la Région de Bruxelles-Capitale n’a pas permis), les Américains ont abandonné le projet.

« Ce bâtiment emblématique sera ouvert au public et lui donnera une nouvelle vie magnifique », a déclaré Smet. « Les Bruxellois et les visiteurs passeront un bon moment ici, car en plus des bureaux et des espaces de coworking, le bâtiment abritera également un restaurant, un hôtel quatre étoiles et un club de sport avec une piscine extérieure de 25 mètres. »

« Ce projet est synonyme de qualité, un exemple de la manière de donner aux bâtiments emblématiques de Bruxelles un avenir nouveau et multifonctionnel. »

Photos du bureau de Pascal Smet.

Les travaux actuellement prévus pour l’édifice sont le résultat d’une enquête préalable approfondie visant à préserver le patrimoine et à donner une nouvelle vocation à l’édifice.

READ  Les majors de la promotion du Selkirk College personnifient la promotion de 2022

Ils adapteront également le bâtiment aux normes et exigences des structures actuelles : il y aura de nouvelles circulations verticales, le soubassement sera repensé, des ouvertures seront réalisées dans le hall d’entrée et les escaliers mécaniques disparaîtront.

L’ancien réfectoire laissera place à un club de sport et une piscine extérieure sera construite.

« Ce site emblématique est ancré dans le paysage bruxellois. Ce projet démontre que des sites patrimoniaux de grande qualité peuvent non seulement continuer d’exister, mais aussi prendre une nouvelle vie », a déclaré Nicolas Billen, développeur de projet chez CORES Development.

Les abords immédiats et le parc qui l’accompagne seront également entièrement rénovés, selon le bureau de Smet.

Sa composition et sa conception d’origine seront conservées et, si nécessaire, restaurées à son modèle d’origine.

« ‘Qualité’ est le mot-clé de ce projet. Cela est évident non seulement par la fusion de l’architecture et du patrimoine, mais aussi par le programme mixte qui donne à ce grand bâtiment un nouveau départ », a souligné Smet.

Photos du bureau de Pascal Smet.

Les espaces de bureaux prévus pour l’immeuble sont déjà loués, précise le ministre.

« Cela montre que ce projet répond à de nouveaux besoins, qui sont devenus encore plus évidents avec la crise du coronavirus, et qu’il existe une demande du secteur pour des projets de qualité », a déclaré Smet.

Des efforts sont également faits pour améliorer la biodiversité du site : les rives deviendront plus naturelles, il y aura de nouveau de la place pour une prairie marécageuse, et le groupe d’arbres qui faisait autrefois partie de la forêt de Soignes sera presque entièrement préservé.

READ  La Chine se prépare pour la mission de ramener du matériel de la lune