Le logo de la compagnie d’assurance française Axa est visible devant un immeuble des Sorinières près de Nantes, en France, le 4 mai 2021. REUTERS/Stephane Mahe

  • Le résultat net progresse de 180 % au premier semestre
  • Axa XL a enregistré 619 millions d’euros de chiffre d’affaires sous-jacent
  • Axa a confirmé le guide Axa XL pour 2021

PARIS, 2 août (Reuters) – Axa (AXAF.PA) a enregistré lundi une hausse de 180 % de son résultat net au premier semestre alors que l’assureur français se remet d’une flambée des sinistres liés à la pandémie qui a entraîné une augmentation de 1,5 milliard d’euros (1,8 milliard de dollars). ) facturés l’année dernière.

Le deuxième assureur européen après Allianz (ALVG.DE) a déclaré avoir réalisé près de 4 milliards d’euros de bénéfice net au premier semestre, soit plus du double des 1,43 milliard d’euros de l’année précédente.

Il a déclaré que son unité Axa XL axée sur l’entreprise, touchée par des réclamations pour interruption d’activité et annulation d’événements l’année dernière, a enregistré 619 millions d’euros de revenus sous-jacents, contre une perte de 843 millions d’euros il y a un an.

Le PDG d’Axa, Thomas Buberl, a déclaré aux journalistes qu’un changement dans l’unité montrait ses premiers résultats.

« Profitant de la dynamique continue des prix favorables, Axa XL est bien positionnée pour atteindre son objectif de bénéfice de 1,2 milliard d’euros en 2021 », a également déclaré Buberl dans un communiqué.

Le résultat sous-jacent d’Axa a augmenté de 93 % au premier semestre à 3 640 millions d’euros. Hors sinistres liés au COVID-19 de l’année dernière, le bénéfice sous-jacent a augmenté de 12%, a ajouté Axa.

READ  Trump "va bien", ses "symptômes s'améliorent", annonce l'équipe médicale du président

Les actions d’Axa étaient en hausse de 3,29% à 08h45 GMT, surperformant l’indice français CAC 40 (.FCHI).

« Les résultats d’Axa ont clairement dépassé les attentes du consensus, et les bénéfices sous-jacents d’Axa XL ont augmenté de + 40 % (ex-COVID) étant une source de force particulièrement agréable », ont déclaré les analystes de Jefferies dans une note.

Cependant, Axa a prévenu que les inondations dévastatrices de juillet en Allemagne et en Belgique lui coûteront environ 400 millions d’euros avant impôts et net de réassurance dans une estimation préliminaire.

En juin, la société a conclu un règlement de 300 millions d’euros avec des restaurateurs en France pour les réclamations d’assurance liées à la pandémie.

Le directeur financier de Mailly Nesle, Alban, a déclaré que près de la moitié des restaurateurs impliqués avaient exprimé leur intérêt pour l’accord.

« La campagne se déroule très bien sur le terrain », a déclaré de Mailly aux journalistes.

Dans un communiqué séparé, Axa a déclaré que son conseil d’administration avait proposé de renouveler le mandat de Buberl en tant que directeur général et membre du conseil d’administration.

La proposition sera présentée aux actionnaires en avril 2022 lors de l’assemblée générale annuelle.

(1 $ = 0,8427 euros)

Reportage de Matthieu Protard Edité par Kirsten Donovan et Mark Potter

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.