Tokyo a officiellement passé le relais à Paris.

La cérémonie de clôture de dimanche a mis fin aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 et a donné un aperçu spectaculaire de ce qui va arriver aux Jeux olympiques de Paris 2024.

Le passage d’un match à l’autre a commencé avec le gouverneur de Tokyo Yuriko Koike, la maire de Paris Anne Hidalgo et le président du Comité international olympique Thomas Bach. Koike a présenté le drapeau olympique à Bach, qui l’a à son tour présenté à Hidalgo, avant que le drapeau français ne soit hissé à droite de celui du Japon au son de l’hymne français.

De là, Paris a eu l’occasion de découvrir en avant-première les prochains Jeux olympiques d’été avec un segment artistique. L’exposition de huit minutes a servi d’invitation à la jeunesse du monde à assister aux prochains Jeux, et elle l’a fait de manière impressionnante.

Pour la première fois dans l’histoire, la cérémonie de clôture a présenté des célébrations en direct de la prochaine ville hôte alors que les habitants de Paris et de la France ont endossé leur rôle en tant qu’hôtes des Jeux Olympiques de 2024. Ces Jeux marqueront le centenaire de la dernière fois qu’ils la ville a accueilli l’événement.

Autre première olympique, l’hymne national du futur pays hôte a été joué sous forme de film, emmenant les téléspectateurs dans un voyage musical à travers Paris. Du toit du Stade de France à la cathédrale Notre-Dame, du musée du Louvre au skatepark du square Diderot à Saint-Denis, le film montrait des vues inattendues de la capitale de la France.

READ  Des chercheurs suisses développent des planchers en bois qui génèrent de l'électricité lorsqu'on marche dessus

L’hymne français s’est également terminé avec un invité hors du commun. Thomas Pesquet, astronaute de l’Agence spatiale européenne (ESA), a joué les dernières notes de la Marseillaise au saxophone depuis la Station spatiale internationale.

Le deuxième film du segment art a emmené les téléspectateurs sur les toits de Paris dans le sillage d’un coureur de BMX. Le cycliste, comme des millions de personnes dans le monde, regardait vers 2024, lorsque les monuments de Paris deviendront les étapes des meilleurs athlètes du monde.

Le segment s’est terminé à la Tour Eiffel. L’équipe d’élite française du spectacle aérien, la Patrouille de France, a survolé la tour, encadrant la tour alors qu’Emmanuel Macron, président de la République française, prononçait la devise olympique : « Plus vite, plus haut, plus fort – Ensemble ».

Les médaillés de retour de Tokyo 2020 et Tony Estanguet, le président de Paris 2024, sont montés sur la scène du site Live des Jeux dans les Jardins du Trocadéro pour célébrer l’arrivée des Jeux Olympiques en France.

Mère Nature a empêché Paris d’avoir une exposition en direct record à la Tour Eiffel.

Les plans visant à hisser le plus grand drapeau du monde sur l’attraction la plus célèbre de Paris pour terminer la présentation ont été contrecarrés en raison du mauvais temps.

« Malheureusement, les conditions météorologiques d’aujourd’hui font que nous ne pourrons pas poursuivre notre plan de hisser le drapeau sur la tour Eiffel en toute sécurité », indique un communiqué de Paris 2024.

Au lieu de cela, une version CGI du drapeau a été montrée sur la Tour Eiffel.

Long de 90 m et large de 60 m, le drapeau de Paris 2024 a presque la taille d’un terrain de football.

Paris aura l’occasion de donner le coup d’envoi officiel des prochains Jeux olympiques d’été dans 1 083 jours avec la cérémonie d’ouverture le 26 juillet 2024.