Aujourd’hui en Suisse – TVS tvsvizzera.it



Défi Cornerstone / Schneider

C’est ainsi que les syndicats suisses étaient (un peu endormis) Ils ont profité de la fièvre de l’immigration italienne Années 60 et 70.

L’épisode 4 de «L’Italien en Suisse» nous emmène dans le domaine des droits des travailleurs. La participation des Italiens à l’activité syndicale Cela n’a pas été immédiat, mais cela a entraîné des revendications et des stratégies de combat qui ont profité à tous. Le personnel.

En Suisse, le soi-disant “Paix du travail” visant à résoudre les conflits par des négociationsAvec la démission des grèves ouvrières et des représailles patronales. Une paix garantie avant tout par le luxe de l’après-guerre.

Mais lorsque l’économie suisse a commencé à ralentir au milieu des années 1970 et que les entrepreneurs ont restreint leurs privilèges individuels Les syndicats suisses ont commencé à changer de stratégie, Avec la contribution des nouveaux arrivants.

  • C’est ce qui s’est passé, dans l’histoire de l’ancien syndicaliste d’Unia Guglielmo Grossi, que notre collaboratrice Perla Ciommi a rencontré
  • L’Italien en Suisse et son fort défenseur: imageLien externe Journaliste, avocat et homme politique Emilio Bossi 150 ans après sa naissance

READ  L'Irlande est loin de la France; Man United entre les mains de West Brom