Ashley Young: Everton cherche un accord pour l’ancien défenseur de Manchester United et d’Aston Villa |  nouvelles du football

Everton est sur le point de conclure un contrat d’un an avec l’ancien défenseur d’Aston Villa, Ashley Young, 38 ans; l’ancien international anglais subira un examen médical mardi; Young rejoindra l’équipe de Sean Dyche pour un camp de pré-saison en Suisse.

Pour Dharmesh Sheth, journaliste de Sky Sports News @skysports_sheth


19h35 Royaume-Uni lundi 10 juillet 2023

Ashley Young subira son examen médical à Everton mardi avant de déménager à Goodison Park.

Le joueur de 38 ans est un agent libre après avoir quitté Aston Villa après l’expiration de son contrat cet été.

Young a refusé d’autres offres de Premier League, de championnat et d’Europe en faveur d’Everton.



Image:
Ashley Young a remporté la Premier League et la FA Cup avec Manchester United

On pense que l’accord porte sur un contrat d’un an avec une option pour 12 mois supplémentaires.

Everton a échappé de peu à la relégation la saison dernière et n’a pas encore signé de transfert estival.

Young rejoindra l’équipe de Sean Dyche pour un camp de pré-saison en Suisse cette semaine, avant un match amical contre le Stade Nyonnais vendredi.

La lumière enfin au bout du tunnel pour Everton ?



Image:
Le président Bill Kenwright a démissionné de ses fonctions

L’histoire malheureuse d’Everton semble être une saga sans fin.

Des bouleversements au sein du conseil d’administration, des conflits financiers, une contestation judiciaire d’un ancien directeur, etc.

Cependant, peut-être, juste peut-être, il y aura une lumière au bout d’un long tunnel dans la dernière annonce du club de la mise en place d’un conseil d’administration intérimaire, ainsi que des nouvelles de New York d’une présentation de l’entreprise par les futurs investisseurs MSP Sports Capital qui a confirmé un investissement de 130 millions de livres sterling.

READ  La France bat la Corée du Sud en match de préparation aux Jeux Olympiques

Les groupes de supporters réclament depuis un certain temps la suppression du conseil d’administration actuel.

Alors que 75% de cette demande a été accordée avec les départs de la PDG Denise Barrett-Baxendale, du directeur financier Grant Ingles et du membre non exécutif du conseil d’administration Graeme Sharp, la plus grande attention est sans doute allée au président Bill Kenwright et, avec l’annonce qu’il va rester en fonction pendant une période de transition, de nombreux partisans ont exprimé leur inquiétude que rien n’ait changé ou ne changera.