PARIS – Art Basel a déclaré que sa nouvelle foire parisienne aurait une équipe française et s’appellerait « Paris + by Art Basel » car elle cherche à apaiser les tensions sur le remplacement de la propre foire française.

Le monde de l’art parisien a été choqué en janvier lorsqu’il a été annoncé qu’Art Basel, le plus grand organisateur de foires au monde, remplacerait cet automne la longue FIAC (Foire Internationale d’Art Contemporain).

Le géant suisse, détenu en partie par l’investisseur milliardaire James Murdoch, a déjà des foires à Bâle, Miami et Hong Kong sous sa propre marque.

Son acquisition reflète un récent essor de la position de la capitale française en tant que centre des arts grâce à l’ouverture de nouveaux musées majeurs, ainsi que des commerçants qui s’éloignent de Londres, touchée par le Brexit.

LIS: Art Basel remporte l’espace parisien sur la propre foire d’art française

Mais les galeries françaises locales craignaient de perdre les espaces garantis dont elles disposaient à la FIAC.

Apparemment intéressé à rassurer les habitants, Art Basel a déclaré que la nouvelle foire aurait une direction française, dirigée par Clément Delépine, qui dirigeait la foire d’art contemporain Paris Internationale, ainsi qu’un ancien directeur de Christie’s France et un ancien directeur adjoint de la FIAC.

Son comité de sélection comprendra 10 galeries, quatre françaises et quatre internationales.

« Je suis très confiant. De nombreuses galeries qui sont la force derrière les foires et qui ne venaient plus à Paris, s’intéressent à nouveau à la ville qui est devenue beaucoup plus dynamique », a déclaré à l’AFP Marc Spiegler, directeur mondial d’Art Basel.

Comme la FIAC, Paris + by Art Basel aura lieu au Grand Palais près des Champs-Elysées en octobre.

READ  Le pouvoir de l'argent : comment les autocrates utilisent Londres pour attaquer les ennemis du monde entier