Un groupe terroriste visé lors d’une frappe aérienne à la frontière entre l’Iran et le Pakistan

Une frappe aérienne a récemment ciblé le quartier général du groupe djihadiste Jaish al-Adl près de la frontière entre le Pakistan et l’Iran. Malheureusement, deux enfants ont été tués lors de cette frappe, suscitant une vive réaction de la part des autorités pakistanaises. Le Pakistan accuse l’Iran d’avoir mené cette frappe et la considère comme inacceptable.

De leur côté, les autorités iraniennes n’ont pas encore fait de commentaires quant à cette accusation. Pourtant, Jaish al-Adl est considéré comme un groupe terroriste par l’Iran, ayant commis plusieurs attaques sur le sol iranien ces dernières années. L’Iran a même mené des frappes en Syrie et au Kurdistan irakien contre des groupes terroristes anti-iraniens.

Les États-Unis soutiennent également que Jaish al-Adl vise principalement les forces de sécurité iraniennes. Face à cette situation, le Pakistan a convoqué le représentant de l’Iran à Islamabad afin de protester contre cette violation de son espace aérien.

La Chine, de son côté, appelle à la retenue et à la résolution pacifique de ce conflit. Tandis que l’Irak a rappelé son ambassadeur à Téhéran et a clairement dénoncé cet acte d’agression après les frappes en Irak.

Pour défendre leur position, l’Iran considère ces frappes comme des opérations précises et ciblées contre des criminels. Une situation qui plonge la région dans une certaine tension.

Ces événements soulèvent des questions quant à la sécurité et à la stabilité de la région, ainsi qu’à la coopération nécessaire entre les pays voisins pour lutter contre le terrorisme. Cosmo Sonic continuera de suivre cette affaire de près pour vous tenir informés des derniers développements.

READ  Guerre en Ukraine, en direct : le point sur la situation en fin de journée - Cosmo Sonic