AMSTERDAM (AP) – Airbus a enregistré un bénéfice record de 4,2 milliards d’euros (4,8 milliards de dollars) l’année dernière alors que l’avionneur a livré plus d’avions alors que l’économie mondiale se remet de la pandémie de coronavirus.

Il s’agit du premier bénéfice annuel pour le constructeur basé à Toulouse, en France, depuis 2018, avant que la propagation du COVID-19 ne réduise les voyages aériens à des niveaux jamais vus depuis l’ère des avions à réaction.

Airbus a livré 611 avions commerciaux en 2021, contre 566 l’année précédente. C’est une source majeure de liquidités pour les avionneurs, générant un chiffre d’affaires de 52,1 milliards d’euros (59,2 milliards de dollars) pour Airbus l’an dernier.

Et la société espère poursuivre sur cette lancée en 2022, prévoyant jeudi qu’elle livrera 720 avions commerciaux cette année.

Les commandes ont également été fortes dans ses activités hélicoptères et défense et espace.

Le PDG Guillaume Faury a déclaré que « 2021 a été une année de transition, où notre attention s’est déplacée de la gestion de la pandémie vers la reprise et la croissance ».

Soulignant ce point, Faury a déclaré qu’Airbus prévoyait de réintroduire un dividende de 1,50 euro (1,70 $) par action, le premier en deux ans.

La compagnie a récemment annulé les commandes de Qatar Airways pour plusieurs avions. au milieu d’un différend sur la qualité de la peinture et des surfaces de certains avions Airbus. La compagnie aérienne du Moyen-Orient poursuit Airbus devant un tribunal de Londres.

Le différend a profité à son rival américain Boeingle Qatar annonçant qu’il prévoyait de commander à la place des Boeing 737 Max.

READ  Total poursuivra la production de gaz au Myanmar frappé par un coup d'État malgré la pression