Pour Apple, le confinement a été bon. Le géant de l’informatique est devenu, mercredi 19 août, la première entreprise américaine à plus de 2 000 milliards de dollars (1 679 milliards d’euros) en bourse. Le groupe dirigé par Tim Cook a été le premier à franchir la barre du billion de dollars à Wall Street en août 2018.

Le géant pétrolier saoudien Aramco est devenu en décembre 2019 la première entreprise au monde à dépasser la barre des 2000 milliards de dollars. Mais son prix a considérablement baissé depuis et la valeur d’Apple a dépassé celle d’Aramco à la fin du mois de juillet.

Plus encore que ses concurrents, la marque Apple a en effet vu ses résultats grimper grâce au confinement: rien qu’au deuxième trimestre, le fabricant d’iPhone a réalisé près de 60 milliards de chiffre d’affaires et plus de 11 milliards de bénéfice net. Sa part a ainsi bondi de près de 60% depuis le début de l’année.

Lisez notre chronique: “Plus puissant que jamais, Apple peut se démarquer de ses partenaires”

Le monde

Contribuer

READ  «On ne reprend jamais le travail comme avant après une telle tragédie», estime un syndicat de gendarmes