D’autres entrées embrassent pleinement la réputation d’un acteur, pour l’amener à des extrêmes absurdes. Le Huppert, toujours occupé, jongle avec plusieurs projets à la fois, un joyeux bourreau de travail qui ne choisit pas entre la cuisine conventionnelle et les films coréens intimes. Béatrice Dalle, connue pour sa prise de risque et son franc-parler, se plaint que les réalisateurs attendent d’elle qu’elle se déshabille en un clin d’œil.

Le superbe début de la saison 4 profite de la voix douce et douce de Charlotte Gainsbourg pour rire, et l’épisode se classe facilement parmi les plus drôles de la série. (Plusieurs des anecdotes juteuses ou des comportements imprudents attribués aux invités se sont réellement produits dans la vraie vie, mais à d’autres stars.)

La relation épineuse entre la célébrité et l’art traverse toute la série. Deux des invités de la saison 4, Franck Dubosc et Mimie Mathy, sont très appréciés en France, à la fois dans l’émission et dans la vraie vie. Mais son travail est au mieux ignoré par l’establishment critique, au pire ridiculisé. L’émission propose deux réactions possibles. Dubosc tourne un film d’art dans l’espoir de réhabiliter son image. Mathy cloue ses talons, agitant un doigt figuratif à l’établissement la snobant.

Certaines blagues fonctionnent mieux lorsque vous connaissez le contexte. Dans un épisode de la saison 1, les invités Joey Starr et Julie Gayet passent de l’animosité mutuelle au flirt. Lorsqu’il demande: “Est-ce que vous sortez avec quelqu’un en ce moment?”, Tout le monde en France savait lors de la première diffusion de l’épisode que Gayet était l’amant réel de l’ancien président François Hollande. (Hollande, qui avait un partenaire à l’époque, a été surpris en train de rendre visite secrètement à Gayet sur un scooter motorisé, un épisode fou qui aurait pu appartenir à “Call My Agent!”)

READ  Résultats Euromillions et My Million du vendredi 23 octobre 2020: code gagnant My Million

En général, cependant, l’humour n’est pas référentiel mais basé sur des personnages et des situations, ce qui explique pourquoi il voyage si bien. L’émission a toujours équilibré habilement l’esprit d’observation, les malentendus, les singeries physiques et la satire. Étant la France, la farce n’est jamais si loin. Les mensonges augmentent. Les gens cachent désespérément leurs affaires à leurs partenaires, qui peuvent ou non tricher aussi. Hervé et Noémie viennent tout droit d’une pièce de théâtre du XVIIIe siècle de Marivaux, dans laquelle d’habiles serviteurs se moquent de leurs maîtres et éventuellement les remplacent.

Quoi qu’il en soit, “Appelez mon agent!” Évitez un trait peu attrayant qui sévit dans tant d’émissions contemporaines: le cynisme.

«Je ne parle pas d’argent; Je veux dire dignité et loyauté », raconte Arlette à Mathias dans la première saison. La série garde ce sentiment dans son cœur jusqu’à la toute fin, aussi irréaliste que cela puisse être, comme pour dire: si vous allez croire en quelque chose, cela pourrait aussi bien être la série, pas l’entreprise.