Aperçu de la Coupe du monde féminine : Canada vs.  Suisse

Alors que Captain Canada franchit une étape importante de sa carrière, revenez sur certains des plus grands moments de son parcours.

Marie-Philip Poulin est allée là où seulement quatre femmes sont allées auparavant.

La productrice de Beauceville, au Québec, a inscrit son 200e point avec l’équipe nationale féminine du Canada lundi soir, à son 167e match, avec le but final d’une victoire de 5-1 contre les États-Unis, faisant équipe avec Hayley Wickenheiser (379), Jayna Hefford (291), Caroline Ouellette (242) et Danielle Goyette (219) pour franchir le cap.

Alors, comment Poulin est-il arrivé ici? Il y a eu d’innombrables faits saillants au cours des près de 16 ans que Poulin a utilisé la feuille d’érable, mais jetons un coup d’œil à certains des points les plus mémorables et les plus importants qu’il a enregistrés sur son chemin vers le 200.

POINT 1 – 4 septembre 2007

Poulin a eu besoin de moins de huit minutes dans son premier match de l’équipe nationale pour inscrire son nom sur la feuille de pointage, obtenant sa deuxième aide avec un but de Bobbi Jo Slusar dans une victoire de 4-1 contre la Suède au Festival d’automne à Prince George, en Colombie-Britannique.

Le plus jeune joueur du camp à seulement 16 ans, Poulin a ajouté deux buts lors de ce premier match et en a marqué deux autres lors d’un match revanche trois jours plus tard, terminant avec cinq points en deux matchs et préparant le terrain pour ce qui allait suivre.

POINTS 25/26 – 25 février 2010

La légende de Poulin en tant que joueuse de gros matchs a officiellement commencé à Vancouver, lorsqu’elle a marqué les deux buts dans une victoire de 2-0 contre les États-Unis qui a donné au Canada une mémorable troisième médaille d’or olympique consécutive à domicile.

Il a ouvert son décompte olympique inégalé (plus à ce sujet plus tard) avec un but lors de la victoire d’ouverture du tournoi contre la Slovaquie et a ajouté des simples contre la Suisse et la Suède, mais c’est à la fois contre les Américains, dans un match regardé par plus de 7,5 millions de Canadiens. qui a fait d’elle un nom familier.

ARTICLE 50 – 6 novembre 2012

Poulin a aidé une autre légende d’Équipe Canada à franchir son propre cap lors de la Coupe des 4 nations 2012 à Kerava, en Finlande, obtenant la première aide sur le 150e but international de Jayna Hefford pour mettre fin à une victoire de 6-0 sur les hôtes finlandais.

En plus de ses 200 points, Poulin est tout près de marquer un but : il lui en faut trois pour rejoindre Wickenheiser, Hefford et Goyette et les seules joueuses à avoir marqué 100 buts pour l’équipe nationale féminine du Canada.

POINTS 72/73 – 20 février 2014

Le retour. Poulin était encore une fois devant et au centre de la plus grande scène du match alors que le Canada se battait pour remporter une improbable médaille d’or olympique à Sotchi. Menées 2-0 par les Américaines à moins de quatre minutes de la fin, Brianne Jenner a amené le Canada à moins d’une… et Poulin a pris le relais à partir de là.

Après que les États-Unis aient frappé le poteau dans le filet canadien vide, Poulin a enterré une passe de Haley Irwin pour égaliser le match avec 55 secondes à jouer et forcer la prolongation. Et, bien sûr, il a également joué en prolongation, marquant en avantage numérique pour décrocher quatre médailles d’or olympiques consécutives pour le Canada.

ARTICLE 100 – 19 décembre 2016

Poulin est devenue la 12e membre du club des 100 points comme elle seule le pouvait, atteignant la marque du siècle lorsqu’elle a placé Jennifer Wakefield pour le but égalisateur avec 24 secondes à jouer dans le deuxième match d’une série de deux matchs contre les États-Unis en Sarnia, Ontario

À la manière de Poulin, il a ajouté le vainqueur 52 secondes après la prolongation, aidant le Canada à balayer la série.

ARTICLE 150 – 31 août 2021

Un autre jalon, un autre but dans le temps additionnel. Poulin a atteint 150 points, seulement le septième à le faire, 7:22 après le début des prolongations dans le match pour la médaille d’or au Championnat mondial féminin 2021 de l’IIHF à Calgary, donnant au Canada une victoire de 3-2 et son premier titre mondial depuis 2012.

Comme c’est son modus operandi, il était dans tout l’acte avec l’or en jeu; Le point n ° 149 est survenu au début de la deuxième période lorsqu’elle a aidé Brianne Jenner à faire entrer les Canadiennes au tableau et à réduire l’avance des États-Unis à 2-1.

POINTS 177/178/179 – 17 février 2022

Le capitaine Clutch n’a été que cela à Pékin, marquant les trois buts du Canada dans un match pour la médaille d’or remporté 3-2 contre les États-Unis (équipe canadienne a marqué), a marqué sept minutes plus tard et a ajouté un deuxième but à la moitié de la deuxième période.

Poulin a disputé quatre matchs pour la médaille d’or olympique et a marqué dans chacun d’eux : deux buts à Vancouver, deux buts à Sotchi, un but à PyeongChang et deux buts et une aide à Pékin. Dans les trois victoires canadiennes, elle a inscrit le but gagnant dans chacune d’elles. Remarquable.