Andy Murray s’est battu

Andy Murray s’est battu pour la victoire sur Roman Safiullin au premier tour du tournoi Swiss Indoors Basel, réservant sa place en huitièmes de finale.

L’Écossais, qui est à la recherche des points dont il a besoin pour se qualifier dans le top 32 de l’Open d’Australie au cours de la nouvelle année, a perdu le premier set mais s’est imposé 6-7 (5) 6-3 6-4 gain

Murray, dont la seule apparition précédente au tournoi était à l’adolescence en 2005, a creusé profondément pendant deux heures et 38 minutes, atteignant son rythme dans le deuxième set avant de terminer en beauté pour remporter cinq matchs consécutifs en fin de match. .

Safiullin n’a pas perdu de temps pour faire sentir sa présence, commençant le match avec une rafale d’ouverture de trois as consécutifs.

Murray a renoncé à la première pause de son deuxième jeu de service mais en a récupéré une à la première tentative alors que la paire est restée à égalité pendant la majeure partie du premier set.

Il a fallu une éliminatoire pour les séparer, le Russe le battant 7-5 après une bataille serrée.

Les choses étaient tout aussi proches au début de la seconde, Murray travaillant avec acharnement pour maintenir le service. Il avait besoin de six points de jeu pour s’accrocher lors de son premier match, puis a repoussé avec succès cinq points de rupture lors de son deuxième.

Andy Murray en action
Andy Murray a gagné 6-7 (5) 6-3 6-4 (Georgios Kefalas/AP)

Le pendule a de nouveau basculé dans le décideur, Safiullin prenant une avance de 4-1, protégeant son service à trois reprises et en prenant un à Murray pour mettre la ligne de but en vue.

Mais l’esprit combatif de Murray s’est manifesté alors qu’il entamait une série de trois matchs pour égaliser les scores, y compris une pause cruciale au septième. Il a également réclamé les deux suivants, accumulant une autre pause avant de conclure avec un jeu de service imposant.

Murray était satisfait de la façon dont il a adapté son approche au style de son adversaire, expliquant : « Il servait très bien et à chaque occasion, il frappait la balle très fort du fond du terrain.

« Au fur et à mesure que le match avançait, j’ai commencé à dicter quelques points de plus et à mieux servir. J’ai un peu changé la façon dont il est revenu et quand je l’ai fait, j’ai pu créer quelques occasions de plus et le frustrer un peu.

Ailleurs au Erste Bank Open de Vienne, Dan Evans a été battu 6-4, 7-6 (3) par l’Allemand Oscar Otte en 16es de finale.