Le président biélorusse Alexandre Loukachenko avec gilet pare-balles et kalachnikov, à Minsk, le 23 août 2020. – AFP

Relever le défi, Alexander Lukashenko est toujours aussi inflexible et menaçant. Le président biélorusse a été montré arrivant dimanche soir, vêtu d’un gilet pare-balles et d’un Kalachnikov en main, à sa résidence de Minsk, située non loin des manifestations de l’opposition. Sur les images, le fusil d’assaut ne semble pas chargé.

Les opposants “ont fui comme des rats”

La vidéo, publiée sur Telegram par la présidence biélorusse, montre Alexandre Loukachenko, 65 ans, descendant d’un hélicoptère après avoir atterri sur le territoire de sa résidence officielle, après avoir fait un tour avec son fils Nikolai, 15 ans, dans le – sur le lieu où les partisans de l’opposition s’étaient rassemblés en masse cet après-midi. «Ils ont fui comme des rats», explique le président biélorusse, dans une autre vidéo filmée pendant son vol en hélicoptère, alors qu’il n’y avait plus de manifestants la nuit sur l’avenue de l’Indépendance, pas au début de la manifestation de dimanche.

Dans l’après-midi, la mobilisation de l’opposition dans l’avenue et sur la place de l’Indépendance, ainsi que dans les rues avoisinantes, semblait équivalente à celle de la semaine dernière, lorsque quelque 100 000 personnes sont descendues dans la rue. de Minsk 16 août. Dans l’après-midi, sous la pluie, les manifestants se sont dispersés pacifiquement après avoir traversé le centre-ville.

La mobilisation contre l’homme fort de la Biélorussie n’a pas faibli depuis l’annonce des résultats du vote du 9 août qui lui ont valu le vainqueur avec 80% des voix.

READ  Les manifestants défient la monarchie en tamponnant une plaque symbolique