Affaire Altice : Drahi se défend en disant trahi et promet un grand ménage – Cosmo Sonic

Le patron d’Altice, Patrick Drahi, s’est exprimé devant une commission parlementaire sur la concentration des médias au Sénat à Paris le 2 février 2022. Il a réagi aux accusations de corruption au Portugal, affirmant se sentir “trahi” par quelques individus et minimisant l’impact de l’affaire. Pour faire toute la lumière sur les faits, il a annoncé la mise en place d’une vaste enquête interne.

Afin de rassurer les marchés, Drahi a suspendu une quinzaine de personnes au Portugal, en France et aux États-Unis suite à cette enquête interne. Il s’est engagé à faire preuve de transparence dans cette affaire. Selon lui, cette affaire ne concerne qu’une infime partie des achats globaux du groupe, soit moins de 5%. Il a également précisé que son bras droit, Armando Pereira, n’était impliqué que dans les approvisionnements techniques et non dans les opérations d’Altice International.

Malgré les déclarations de Drahi, le scandale a suscité des inquiétudes sur les marchés. En effet, l’action Altice USA a chuté de 7% à Wall Street après sa prise de parole. Drahi a toutefois assuré que cela n’aurait “aucun impact” sur les finances d’Altice International.

Par ailleurs, Altice est sur le point de présenter les résultats de sa branche Altice France, qui est la maison mère de SFR et qui affiche une dette d’environ 23 milliards d’euros. Le groupe est également présent dans les médias, avec notamment la possession de RMC et de BFMTV en France.

Cette affaire de corruption au Portugal vient donc s’ajouter aux défis auxquels Altice doit faire face. La révélation de ces faits a piqué la curiosité des marchés et de nombreux investisseurs attendent avec impatience les prochaines annonces de la société.

READ  la date reportée, mais propose déjà ce samedi

Altice se retrouve donc dans une situation délicate, où elle doit non seulement résoudre cette affaire de corruption, mais également surmonter l’endettement de sa branche Altice France. Les prochains développements seront cruciaux pour l’avenir du groupe et de son patron, Patrick Drahi.