S’adressant mercredi à ses collègues du Parlement européen, la députée du Rassemblement national a averti que la Commission était “impuissante” à développer un bloc plus uni et juste. Bilde a attaqué l’exécutif européen pour ne pas avoir mis ses «belles paroles» en pratique.

Elle a critiqué: «Nous sommes à quelques mois du sommet de Porto et l’Union européenne envisage une fois de plus de changer de tactique.

«Maintenant, il promet un grand événement mais personne n’est dupe, tout est clair ici.

“L’Europe est impuissante ici. Que peut faire l’Europe?

«Parlez de la réduction des budgets, cela a déjà été fait.

«Réduire les dépenses de santé, c’est déjà fait.

«L’Europe a enregistré des échecs, la crise sanitaire a montré que nous n’avons pas vu de réel changement, une vraie direction dans les politiques ratées.

«La Commission utilise de jolis mots. Nous devons nous mettre d’accord sur le diagnostic avant de pouvoir remédier aux inégalités.

«Nous avons assisté à une industrialisation massive et cela a conduit à une plus grande précarité et à la perte de millions d’emplois.

«La France peine à intégrer les nouvelles générations.

LIRE LA SUITE: l’UE admet que le Royaume-Uni n’a pas d’interdiction d’exportation de vaccins après l’intervention de Boris

Elle a dit: “Il a dit” rien n’est plus fort que la bonne idée au bon moment “.

“Maintenant, nous avons besoin d’un changement. Les Français voteront en 2022 et le montreront.”

Publiant son intervention sur Twitter, il a ajouté: “On ne peut plus compter les échecs de l’UE …

“En 2022, le peuple français doit se lever!”

READ  l'état d'urgence sanitaire sera rétabli dans toute la France dès samedi

Les Français iront aux urnes pour les élections présidentielles de 2022.

Des sondages récents ont montré que la dirigeante du Rassemblement national populiste, Marine Le Pen, est sur le point de battre le président Macron aux élections françaises de l’année prochaine.

Un sondage Harris, publié cette semaine, a prédit une rediffusion du dernier tour de scrutin entre le couple lors des élections de 2017.

L’étude suggère que les électeurs français pourraient s’orienter vers ce qui est considéré comme un candidat d’extrême droite pour la première fois.

Si elle était élue, Mme Le Pen briserait pour la première fois le soi-disant «plafond de verre» de la politique française et l’électorat du pays mettrait de côté les hypothèses de longue date selon lesquelles elle ne soutiendrait jamais un candidat extrême sur le scrutin.

Si les élections de mai 2022 avaient lieu maintenant, Le Pen aurait 47% des voix, avec Macron à 53%, selon le sondage.

Lors de leur confrontation en 2017, Macron a obtenu 66% des voix, contre 34% pour Le Pen.