La France prend le commandement de la plus haute force militaire disponible de l’OTAN, samedi 1er janvier 2022, pour une durée d’un an. La formation, officiellement connue sous le nom de Force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation (VJTF) de l’OTAN, a été créée en 2014 en réponse aux crises au Moyen-Orient et à l’agression de la Russie contre l’Ukraine, et est disponible en permanence pour se déplacer en quelques jours pour défendre n’importe quel allié. La VJTF est l’élément le mieux préparé de la Force de réaction de l’OTAN, forte de 40 000 hommes.

« Je suis reconnaissant à la France d’avoir dirigé la force de réaction rapide de l’OTAN en 2022 », a déclaré le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg. « La Force opérationnelle interarmées de très haute disponibilité est une contribution substantielle à notre défense collective, et le leadership de la France est une forte démonstration d’engagement et de capacités. À une époque de défis sécuritaires sans précédent, il ne faut pas se méprendre sur la détermination de l’OTAN : nous sommes unis pour défendre et protéger tous les alliés. » Stoltenberg ajouté.

En 2022, la VJTF comprendra une force multinationale de plusieurs milliers de soldats. La brigade franco-allemande de 3 500 soldats servira de noyau de la force, en s’appuyant sur le 1er régiment d’infanterie et le 3e régiment de hussards. Menée par le Corps français de réaction rapide à Lille, la brigade franco-allemande est une unité binationale, soulignant le lien fort entre l’Allemagne et la France, alliés de l’OTAN. D’autres pays de l’OTAN, dont l’Espagne, le Portugal et la Pologne, fourniront également des forces. La majeure partie de la force est composée d’unités de la brigade de tête.

READ  Pékin censure Thomas Piketty

La direction de la VJTF, qui place les soldats dans un état de préparation élevé et prêts à être déployés en quelques jours, alterne chaque année entre les Alliés. La France remplace la Turquie, qui a dirigé la force en 2021. L’Allemagne dirigera l’unité en 2023. Le commandement de la force conjointe de l’OTAN à Brunssum, aux Pays-Bas, commande l’ensemble de la Force de réaction de l’OTAN en 2022.