Les autorités françaises et britanniques sont parvenues à un accord sur la reconnaissance des permis de conduire britanniques en France, éliminant ainsi une source majeure de préoccupation post-Brexit pour des milliers de citoyens britanniques qui craignaient de se retrouver sans permis valide.

París anunció a fines del año pasado que, aunque los visitantes a corto plazo podrían seguir usando licencias británicas después del período de transición del Brexit, los residentes tendrían que solicitar cambiar las suyas por una francesa antes del 31 de diciembre de 2021 o realizar una prueba français.

Cependant, le nouveau site de licence français ANTS (Agence nationale des titres sécurisés) a systématiquement rejeté les candidatures des personnes qui avaient soumis des candidatures depuis janvier, affirmant qu’il n’y avait toujours pas d’accord de licence réciproque entre le Royaume-Uni et la France.

Le problème a été aggravé par les surcharges administratives dans les hubs de Nantes et de Paris traitant les précédents échanges de licences papier, mais a été submergé par plus de 100 000 demandes en 2018 alors qu’un Brexit potentiel sans accord se profilait.

Des centaines de Britanniques, dont beaucoup vivaient dans la France rurale avec peu de transports en commun et comptaient sur leur voiture pour travailler, se sont retrouvés avec des permis qui expireraient dans quelques mois ou les avaient déjà, mais n’ont pas pu entamer le processus de rachat.

Conduire en France sans permis valide peut entraîner une amende pouvant aller jusqu’à 15 000 € (12 879 £), tandis que passer le test de conduite français au lieu d’échanger des permis implique des cours obligatoires et un examen théorique pour un coût total d’environ 1 800 €.

READ  La dispute de Paul Pogba, Raphaël Varane et Benjamin Pavard traduite après le combat de France

L’ambassade britannique à Paris a annoncé jeudi soir que un accord avait été trouvé entre les deux gouvernements en vertu desquels la France reconnaîtrait les permis de conduire britanniques délivrés avant le 1er janvier 2021 tant qu’ils seraient valides.

Les licences britanniques arrivées à expiration ou sur le point d’expirer pourront être échangées dans le cadre d’un nouveau système qui devrait être mis en ligne dans les prochaines semaines, avec un « certificat d’échange » officiel qui servira de licence française jusqu’à la sortie de la nouvelle.

Les permis de conduire britanniques délivrés après le 1er janvier 2021 resteraient valables jusqu’à un an à compter de la date de délivrance du nouveau permis de séjour post-Brexit du résident, selon le communiqué.

L’ambassadeur britannique en France, Ed Llewellyn, a déclaré : « Je suis ravi de pouvoir assurer aux personnes titulaires d’un permis britannique valide qu’elles peuvent continuer à conduire en France sans passer un examen de conduite français.

«Je sais que ce sera une bonne nouvelle pour tant de personnes qui sont convaincues qu’elles peuvent se rendre au travail en voiture, assister à des rendez-vous médicaux et voir leurs amis et leur famille. Pour ceux qui ont un permis britannique expiré, il existe désormais une voie claire pour le changer, permettant à ces personnes de reprendre la route. »