Le président français Emmanuel Macron s’est réjoui de l’investissement record de 2,1 milliards d’euros annoncé par le groupe danois Novo Nordisk à Chartres. Il a qualifié cette somme d' »inédite » pour l’industrie pharmaceutique en France. Cette injection d’argent vise à développer la production de traitements contre le diabète et l’obésité. Pour Emmanuel Macron, cet investissement est une victoire pour la réindustrialisation et l’exportation de la France.

Le président français affirme que la France possède tous les atouts nécessaires pour réussir dans l’industrie pharmaceutique, grâce à la présence de grands champions français et étrangers et à un solide système de formation. Afin de mener à bien ce projet, Novo Nordisk prévoit de doubler la surface de son site à Chartres, créant ainsi plus de 500 nouveaux emplois. Cette expansion devrait être achevée d’ici 2028 et permettra à l’usine de produire des traitements contre l’obésité en plus des cartouches et flacons d’insuline.

L’obésité est un problème de santé mondial important et représente une opportunité pour les acteurs de l’industrie pharmaceutique. Grâce au succès de ses produits contre l’obésité, Novo Nordisk est devenu la première capitalisation boursière européenne. Cet investissement contribuera à renforcer l’attractivité de la France en matière d’exportation et à réduire le déficit commercial du pays.

Le président Macron considère cette annonce comme une nouvelle victoire pour la France sur l’échiquier européen. Il n’est pas le seul groupe pharmaceutique à investir dans la production de médicaments contre le diabète en Europe. Le géant américain Eli Lilly a également annoncé un investissement de 2,3 milliards d’euros en Allemagne dans ce domaine.

READ  Des astronautes en voyage dans l'espace s'attaquent au travail des panneaux solaires

Ces initiatives témoignent de la confiance des entreprises du secteur pharmaceutique en l’avenir de l’industrie dans ces pays. Grâce à ces investissements massifs, la France se positionne comme un acteur clé de l’industrie pharmaceutique en Europe. Les efforts du gouvernement français pour attirer les investissements étrangers dans le secteur portent leurs fruits et représentent une avancée notable dans la lutte contre les maladies chroniques telles que le diabète et l’obésité.