De fortes commandes pour la version française des mémoires révélatrices du prince Harry ont incité l’éditeur parisien Fayard à imprimer 130 000 exemplaires supplémentaires deux jours seulement après la mise en vente du livre, a déclaré jeudi un porte-parole de la société à Reuters.

« Cela s’ajoute aux 210 000 exemplaires imprimés initialement », a déclaré le porte-parole, ajoutant que davantage pourraient être imprimés en fonction des commandes.

Fayard n’était pas encore en mesure de donner un chiffre d’affaires exact.

Le porte-parole a déclaré que les nouvelles commandes pour « Le Suppléant », la traduction française de « Spare », étaient à ce stade 20% plus fortes que le premier volume des mémoires de l’ancien président américain Barack Obama, un blockbuster mondial sorti en 2020.

Dans le livre, Harry divulgue qu’il avait supplié son père de ne pas épouser sa deuxième épouse Camilla, maintenant la reine consort. Le livre a également révélé que le frère aîné et héritier du trône William l’avait abattu lors d’une vive dispute.

L’éditeur international Penguin Random House a déclaré plus tôt cette semaine que les mémoires avaient le total de ventes le plus élevé le premier jour pour tous les livres de non-fiction qu’il a publiés, avec plus de 1,4 million d’exemplaires vendus aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni.

Le roi Charles et le prince William de Grande-Bretagne ont fait leurs premières apparitions publiques depuis la publication du livre jeudi. Ils n’ont fait aucune référence publique à la saga.

Une porte-parole de Penguin Random House à Munich a déclaré que l’éditeur avait également commencé à imprimer des exemplaires supplémentaires de la version allemande le jour de la sortie.

READ  De la Suisse à Dexter puis à Ford Field pour la finale de lutte